Parcours et influences

Fabrice Eulry est né le 4 septembre 1962. Il passe son enfance en Tunisie, son adolescence près de Lyon, part à la Nouvelle-Orléans puis s’installe à Paris en 1990. C’est « un des musiciens les plus doués de sa génération ». Il excelle dans les styles les plus divers du plus rythmé au plus mélodique.

Fabrice Eulry

Influences

« Mes influences sont multiples et diverses. Depuis mon plus jeune âge, j’écoute aussi bien le blues de RAY CHARLES que le Rock’n roll d’ELVIS PRESLEY; la musique baroque, classique, et romantique Russe, Allemande ou Française, la musique de la Nouvelle-Orleans. Mon enfance à également baigné dans le son de la musique monodique classique orientale en Tunisie, mais aussi dans celui de l’accordéon et de la chanson française.

Je m’intéresse à tout ce que j’entends, et ce qui est musique acoustique, rythmée, instrumentale, me fait spécialement vibrer.

À partir de l’adolescence, vers 1977, j’ai découvert la diversité des BIG BANDS de SWING Américains et également du RAG-TIME, dont l’oeuvre de SCOTT JOPLIN bien sûr, mais aussi celles de JAMES SCOTT, TOM TURPIN, JOSEPH LAMB, ZEZ CONFREY, BILLY MAYERL, qui sont un univers en soi à découvrir pour tout pianiste soliste.

Le BOOGIE-WOOGIE devint également une de mes obsessions et cela n’a jamais changé.

Commencer le métier de pianiste dès l’âge de 18 ans au début des années 80 me poussa dans toutes les directions: la nécessité créa plus d’ouverture encore.

A vrai dire, je n’ai pas de pianiste préféré mais je puis en citer une dizaine dont l’influence est directement visible dans la forme de mon jeu: GEORGES GERSHWIN, EROLL GARNER, EARL HINES, PETE JOHNSON, JELLY ROLL MORTON, WILHEM KEMPF, TEDDY WILSON, RAMSEY LEWIS, RAY CHARLES, YVES NAT…

Mais la musique ne s’arrête pas à ceux dans qui l’on se reconnaît : ALFRED CORTOT ou MICHEL CAMILO sont des musiciens que je n’écoute pas sans plaisir même s’ ils sont à mille lieues de ce que j’ai envie de faire avec un piano.

La musique ne s’arrête pas non plus au piano: le »non pianistique » occupe une majorité du temps important que je consacre à l’écoute de la musique.

Voici quelques exemples d’oeuvres que j’écoute souvent ces temps-ci : La symphonie fantastique de BERLIOZ, Les symphonies de BEETHOVEN, MÄLHER, TCHAIKOVSKY, Les opéras de BIZET et VERDI, Les chansons de FAIROUZ, CHUCK BERRY, AU BONHEUR DES DAMES, GUILLAUME DUFAY…

Ne cherchez pas d’autres point commun à ces mondes que celui de l’amour de la musique. »


 

Fabrice Eulry en quelques dépêches

« Ce pianiste est infatigable» (Le Parisien)

« Le Chopin du Boogie-woogie » (Le Figaro)

« Captant l’énergie du public au point de l’en vider de tout son potentiel d’applaudissement » (Nice-Matin)

« C’est la quatrième dimension qui s’ouvre quand il s’installe à son piano : le monde extérieur n’existe ni pour lui ni pour l’auditoire » (Centre Presse)

« Fabrice Eulry c’est super Phoenix sans salle de contrôle électrisant la nuit » (Midi Libre)

« Un sens inné du rythme et de l’improvisation » (Marie-Claire)

« Un phénomène cet Eulry… De la dynamite en barre montée sur une paire de ressorts… Le talent à l’état pur… Un phénomène qu’on vous dit » (La Dépêche du Midi)

« Tinkle… Tinjle… he is a star » (Herald), Afrique du Sud

« Senso innato del ritmo » (La Nuova Ferrara), Italie

 


 

Fabrice Eulry en quelques rencontres

Il a joué avec Iggy Pop, Nancy Holloway, Catherine Ringer, Claude Bolling, Big Jay Mc Neely, Al Casey, Gary Wiggins, Debbie Duncan, Yolanda Graves, Al Sanders, Joel Daydé, Maxime Saury, Steve Webb, Bonnie Taylor, Jan Harrington, Lluis Coloma, Renaud Patigny, Axel Zwingenberger, Neville Dickie, Cesare Poggi, Cynthia Sawyer, Marc Lafferrière, Gilbert Leroux, Pierre-Yves Plat, Sidney Bechet junior, Michel Pastre, Jacques Doudelle, Enzo Mucci, André Villéger, Carl Schlosser, Les Sweet system, Ricky Nye, Bob Dartsch, Jacky Milliet, Christian Morin, Gilda Solve, les Just Gigolo, Stephanie Trick, Bob Seeley.

 


 

Fabrice Eulry en Quelques Chiffres

Depuis 1981, il s’est produit 4000 fois dans 18 pays, sur 4 continents et a enregistré plus de 30 disques et 4 DVDs. Il a également effectué un véritable marathon en jouant 24 heures d’affilées du 19 au 20 novembre 2005.

 


 

Fabrice Eulry en quelques scènes

1993 Théâtre Dejazet
 
1994 Casino de Paris, Théâtre de l’Européen
  Festivals : Decazeville, Juan les pins, Kaamos (Finlande), Marciac…
 
1995 Auditorium des Halles, Théâtre de l’Européen
  Festivals : Decazeville, Kaamos (Finlande), Porrentruy (Suisse), Riom…
 
1996 Bobino – Casino de Paris
  Festivals : Altkirch, Megève, Porrentruy (Suisse), Ris Orangis. Inter Nairobi (Kenya)…
 
1997 Festivals : Altkirch, Bienne (Suisse), Decazeville, Marciac, Megève
 
1998 State Theater de Prétoria (Afrique du sud)
  Festivals : Courtai (Belgique), Ferrara (Italie), Monségur, Sannois/Seine.
 
1999 Théâtre Princesse Grace (Monaco)
  Festivals : Ascona, Bienne, Decazeville, Kaamos, Marseille, Le Touquet
 
2000 Festivals : Bayonne, Riom, Saint Riquier, Bruxelles…
 
2001 Festivals : Etioles. Saint Gilles Croix de Vie, Kaamos…
 
2002 Bobino : 15 concerts du 15.01 au 3. 02.2002
 
2003 Bobino : 83 concerts du 15.04 au 20.07.2003
  Théâtre Princesse Grace (Monaco)
  Festivals : Langourla, Belfort, Milan, St Raphaël, Kaamos…
  Tournée au Canada
 
2004 Salle Cortot : 5 concerts avec Claude Bolling
  Festivals : Bellac, Bruxelles, Marseille, Milan, St Raphaël…
  2 Tournées aux U.S.A.
 
2005 Salle Cortot et Visconti (Milan) en Solo
  Festivals : Megève, Cincinatti (U.S.A.), Bruxelles, Roche, Belfort, Vienne (Autriche)
  Tournées aux U.S.A., en Italie et en Autriche
 
2006 Tournées : Autriche Belgique Suisse
  Festivals : Marseille-Bagatelle, Amsterdam,Trivy…
  Salles : Cortot( Paris), Auditorium J. Brel Bruxelles, conservatoire de région (Rueil),
 
2007 Tournées : Portugal Suisse Belgique Pays-bas
  Festivals : Ghisoni, St Martin les eaux, Trivy, blues (Flandres), Beaune, Dias da musica (Portugal)…
  Salles : Cortot, Grenette (Vevey), Auditorium de Belem (Lisbonne)…
 
2008 Tournées : U.S.A. Finlande Pays-bas Belgique Allemagne Suisse
  Festivals : Bruxelles, Megève, Ghisoni, Cincinatti, Kaamos, Decazeville…
  Salles : L’avant-seine (Colombes) T.AM. (Rueil) Théâtre Jean Vilar (St Germain en laye)
 
2009 Tournées : Finlande – Suisse – Belgique – Allemagne
  Festivals : Festival de boogie de Bruxelles, Kaamos (Finlande), Bellac
  Salles : Cirque royal (Bruxelles)
 
2010 Tournées : Etats-unis – Allemagne – Suisse – Finlande – Belgique
  Festivals : Kaamos, Trivy, Festival de boogie de Cambrai
  Salles : Salle Cortot création du Concerto pour piano N° 1 do #mineur (France)
 
2011 Tournées : Etats-unis – Allemagne – Belgique – Suisse
  Festivals : Dixie days, Ghisoni, Trivy, Negrepelisse
  Salles : Salle Cortot : Création du Concerto pour piano N° 2 « Expiatoire » (France), Englert Theater (Etats-unis), Le carré du Perche
 
2012 Tournées : Etats-unis – Belgique – Suisse
  Festivals : Festival de boogie de Cambrai, Cincy blues, Beaune, Corbeil, Trivy
  Salles : Paderewski (CH), Piano Arches (Etats-unis), Beausobre (CH)
 
2013 Tournées : Pays – bas – Algérie – Belgique – Suisse
  Festivals : Sancy snow jazz ,Bergerac, Seloncourt, Festival de blues de Cognac, Festival de boogie de Bruxelles, Trivy
  Salles : Théâtre Le chien qui fume (Avignon), Paderewski (CH), Beausobre (CH)
 
2014 Tournées : Suisse – Etat-Unis – Italie – Espagne
  Festivals : Lecasteley, Decazville, Festival de boogie de cambrai, Milan midnight festival
  Salles : Jardin de la cathédrale du Mans, Paderewski (CH), Beausobre (CH)
 
2015 Salles : Olympia, Paris

Fabrice Eulry en quelques Télevisions

* Michel Drucker (France 2)

* Dechavanne (TF1)

* Laurent Ruquier (France 2)

* Ardisson (Paris Première)

* Pascal Sevran (France 2)

* Philippe Adler (M6)

* Paul Vermuth (France 3)