GUSTAVE PRATI COMPOSITEUR FRANÇAIS

En vue d’un disque qui sera enregistré par la philharmonie de Kharkiv (Ukraine), son fils Xavier Prati a proposé à Fabrice Eulry de numériser les partitions manuscrites de cette oeuvre de 20 minutes écrite pour 88 musiciens, en respectant chaque annotation de ce minutieux et admirable travail effectué il y a cinquante ans. Nous avons vite oublié que sans ordinateur, les compositeurs n’avait encore il y a peu, aucun autre moyen que leur oreille et leur piano, pour imaginer comment sonneraient ces oeuvres pharaoniques écrites pour plusieurs dizaines de musiciens. Gloire à ces cracs ! Leur travail a d’autant plus nécessité une implication totale, qu’il n’y avait alors pas de place pour la dispersion face à de tels projets !

Résurrection est un poème symphonique de 88 musiciens, joué une seule fois en répétition par l’orchestre de l’Opéra de Nice en 1969 suite à sa composition pour Gustave Prati qui entre 1966 et 1968. D’après sa biographie écrite par son fils, Le pianiste et compositeur, un peu déçu, fit son autocritique, décidant pour son oeuvre suivante, de prendre plus de temps, et de dépouiller son écriture qui lui avait semblé trop chargée, ce que la vie ne lui laissa pas. Sa seconde oeuvre symphonique resta inachevée à sa mort en 1973, mais mériterait sans doute une exploration si l’on en juge par le travail de la première, très influencée par Richard Strauss (Beethoven étant l’autre influence principale de Gustave Parti, les portraits des deux maîtres encadrant son piano).

Richard Strauss

Richard Strauss

Concerto N° 1 en DO# mineur – Fabrice Eulry

 

(cliquez sur l’image pour écouter des extraits et le commander)

Et le concerto N° 2 que l’on peut uniquement se procurer au concert pour l’instant :

photo pochette CONCERTO N°2

Laisser un commentaire