L’APPEL DU 18 AOUT

 

L’Appel du 18 août

 

« Les professionnels qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête de l’industrie musicale française , ont formé un conglomérat.

 

Ce conglomérat, alléguant la défaite du bon goût,, s’est mis en rapport avec la robotisation de la musique pour cesser la création. 

 
 

Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la surabondance d’informations, radiophoniques télévisuelles et sur internet.

 

Infiniment plus que leur nombre, c’est le mauvais goût, le rap, le remix, la tactique mercantile des DJs qui nous ont fait reculer. Ce sont le mauvais goût, le rap, le remix, la tactique mercantile des DJs qui ont surpris nos professionnels de l’industrie musicale au point de les amener là où ils en sont aujourd’hui.

 

Mais le dernier mot est-il dit ? L’espérance doit-elle disparaître ? La confidentialité est-elle définitive ? Non !

 

 

Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n’est perdu pour la musique, les mêmes moyens qui nous ont occultés peuvent faire venir bientôt le succès.

 

Car ma musique n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! Elle a un vaste public derrière elle. Elle peut faire bloc avec celle d’Elizabeth Sombart qui défend le répertoire de Chopin et continue la quête de beauté. Elle peut, comme elle, utiliser sans limites, votre immense goût du partage.

 

Cette quête n’est pas limitée à une malheureuse soirée. Cette quête n’est pas tranchée par la soirée du 10 septembre. Cette quête est une quête artistique globale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les frustrations, n’empêchent pas qu’il y a, dans l’univers, tous les moyens nécessaires pour amener tout un chacun à goûter un jour notre musique. Occultés par la force médiatique, nous pourrons toucher le public dans l’avenir par une force médiatique supérieure. Le destin de notre musique est là.

 

Moi, Fabrice Eulry, actuellement en tournée estivale, j’invite les mélomanes et les fans de tous bords qui se trouveront à Paris le 10 septembre ou qui viendraient à s’y trouver, avec leurs amis ou sans leurs amis, j’invite les chefs d’entreprises et les fédérateurs d’énergie des moyens de communication qui se trouvent en Ile de France ou qui viendraient à s’y trouver, à se mettre en rapport avec moi.

 

Quoi qu’il arrive, la flamme de la générosité musicale ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas.

 

Demain, comme aujourd’hui, Je m’exprimerai sur « Le Canard du pianiste. »

Fabrice Eulry

 

OLYMPIA 2015 ELIZABETH

Vous êtes déjà plus de 1223 à avoir réservé  !

Une réflexion sur “L’APPEL DU 18 AOUT

  1. Pingback: AFFICHE DE L’APPEL DU 18 AOUT | Le Canard du pianiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*