LES ENJEUX D’UNE DÉPROGRAMMATION SUR ARTE

Le Canard du pianiste relaie régulièrement le blogue de Christine Sourgins qui nous propose un propos exempt de toute idéologie.

Pas de conservatisme frileux ni de modernisme béat, mais un éclairage toujours inattendu et pertinent rendu possible par un sens des réalités économiques (qui libère la pensée de l’abstraction idéologique) et une érudition dans les Arts plastiques, au service des artistes libres dont Christine Sourgins est une alliée bienveillante.

Les enjeux d’une déprogrammation

Mercredi 19 octobre, Arte avait programmé un documentaire inédit sur « L’argent, le pouvoir, l’art ». Une initiative intéressante à la veille de la Fiac : les grands médias se mettraient-ils à traiter des problèmes à bon escient, enfin ! Ne rêvons pas trop vite : le documentaire fut remplacé par un hommage au cinéaste Wajda récemment disparu. Il ne fallut pas moins d’un double hommage d’ailleurs pour sortir de la grille un reportage qui devait irriter du monde et du beau, celui du pouvoir et de l’argent. Un comble car Wajda a eu souvent maille à partir avec la censure de la Pologne communiste. Mais la censure ici est plus subtile…

Lire la suite sur le blogue de Christine Sourgins

Christine Sourgins est l’auteur de

Une musique libérée de tout mécénat corrupteur ou financement public :

Concerto en DO# mineur – Fabrice Eulry

cliquez sur l’image pour écouter des extraits et le commander

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*