LE PROFESSEUR JOYEUX SE DEFEND

La vidéo explicative :

http://petitions.ipsn.eu/penurie-vaccin-dt-polio/message.php?src=mdc

Réaction du Pr Henri Joyeux aux attaques insidieuses du journal le Monde et compte-rendu de sa convocation avec l’Ordre des médecins.

CONSEIL DE L’ORDRE

D’abord un portrait au vitriol dans le Monde

« Vendredi le jour de ma convocation au Conseil de l’Ordre, j’avais droit à mon portrait dans le quotidien Le Monde, réalisé par le journaliste François Beguin. Un excellent moyen d’influencer mes 6 collègues et le magistrat présidant la chambre disciplinaire.

Le journaliste m’a posé préalablement 11 questions par écrit (car je ne réponds plus autrement), auxquelles j’ai répondu complètement et de manière détaillée, car il ne s’intéressait pas qu’aux vaccins. Il a utilisé pour son article le ¼ de mes réponses… » Pr Joyeux

Lire la suite à l’intérieur de cet article :

Vaccin D.T.Polio – Bulletin d’information

Annonce spéciale : Les inscriptions au deuxième Congrès International de Santé Naturelle sont ouvertes. Vous trouverez toutes les informations nécessaires pour vous inscrire en allant sur le site que nous avons créé spécifiquement pour l’événement : www.congresipsn.eu

Chère amie, cher ami,

Vendredi dernier, le 27 mai 2016 à 11 heures du matin, le Professeur Henri Joyeux était convoqué par la chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins de la région Languedoc-roussillon-midi-pyrénées.

Il s’y est rendu à l’heure dite escorté de quelques journalistes cherchant le scoop. Il a été reçu… une heure et demie plus tard par ses collègues régionaux partagés entre la conscience du malaise qui existe au sein de la population autour de l’affaire du vaccin DTP (et de la vaccination en général) et la volonté de réduire au silence la parole libre d’un médecin, qui depuis longtemps déjà ne s’en laisse plus compter !

Pour autant, cet entretien a permis au Pr Henri Joyeux de préciser à nouveau clairement ses positions et de rappeler qu’il n’était pas contre la vaccination mais qu’il réclamait simplement le retour d’un vaccin DTP conforme à l’obligation vaccinale existante en France. Vous retrouverez ci-dessous sa réponse au journal le Monde qui a commenté l’affaire de manière partiale et médiocre, ainsi que ses explications dans son compte-rendu de la convocation.

Je tiens à rappeler à quel point la position du Pr. Henri Joyeux est modérée. Si on met de côté les questions de conflits d’intérêt ou de pouvoir, il est incompréhensible de voir à quel point une position si modérée suscite des réactions aussi vives et hostiles de la part de l’administration, dont on voit bien qu’elle refuse de plus en plus le droit aux citoyens de réfléchir, de poser des choix et de vivre librement.

A ce titre, la question des vaccins est symptomatique (si je puis dire…) !

Si le débat existe, c’est d’abord parce que certaines personnes sont victimes de la vaccination et que les autorités, bien souvent, refusent d’établir un lien entre vaccination et effets secondaires graves. Pourtant, la Cour de cassation, elle-même, a, dans différent arrêts, reconnu à partir d’expertises scientifiques qu’il pouvait y avoir un lien entre certaines maladies –sclérose en plaques- et certains vaccins, hépatite B par exemple.

Le rapport Hurel lui même reconnaît que « la politique vaccinale aboutit à des résultats contrastés » notamment pour « les infections invasives à méningocoques, la rougeole et la rubéole, la grippe et l’hépatite B ».

En d’autres termes, il serait particulièrement grave et inconséquent de la part de l’Etat d’imposer une vaccination obligatoire pour ces maladies.

Or, avec les hexavalents, c’est une obligation de fait que subissent les citoyens puisque des parents qui veulent faire vacciner leur enfant n’ont pas d’autre choix que de leur administrer trois vaccins non prévus par la loi et pour lesquels il existe une incertitude chez les scientifiques.

Ainsi donc, le Pr Henri Joyeux devrait être décoré pour avoir lancé cette alerte plutôt que voué aux gémonies par l’Ordre des médecins !

Au moment-même où le débat public porte sur la protection des lanceurs d’alerte, les attaques institutionnelles subies par le Pr Joyeux sont particulièrement choquantes et nous permettent de voir le double langage en train de se mettre en place dans les médias et chez nos gouvernants.

En attendant, concernant le vaccin DTP, les citoyens sont sans solutions tandis que le Gouvernement continue à se moquer de nous. Un certain nombre d’entre vous nous ont fait part des difficultés à se procurer le fameux DT Vax Polio que les laboratoires auraient mis « gracieusement » à disposition de l’ensemble de la population.

Voici, par exemple un premier témoignage :

« Nous avons réussi à nous procurer ce vaccin Canadien en suivant la procédure suivante d’import de l’ANSM (voir ici).

 

Notre enfant, né en avril 2015, n’a pas d’intolérance à la coqueluche. Nous avons justifié la demande en faisant préciser un antécédent de SEP (grand-père) sur l’ordonnance par le pédiatre. Aucune preuve ne nous a été demandée. Notre pharmacie a traité directement avec Sanofi Pasteur MSD et ça a été très long :

 

> Ordonnance réalisée par le médecin le 2 août 2015 (…)
> Première dose du DT-Polio (Kit DTVax + Imovax Polio) canadien reçu par la pharmacie le 8 février 2016 ;

> Doses de rappel reçues début avril 2016.

 

Notre pédiatre nous avait fait part d’un premier échec de la procédure avec un autre patient. Nous avons été obligés d’insister un peu pour qu’il accepte de tenter de nouveau. Afin d’éviter tout refus de la part de SANOFI, je m’étais renseigné au préalable. (…)

 

Le médecin établit une ordonnance spécifique sur laquelle sont impérativement inscrits :

 

> Le nom, le prénom et l’age de l’enfant, 
> Les vaccins prescrits (Kit DTVax + Imovax Polio)
> Le motif de la demande (intolérance coqueluche, etc).

Nous apportons cette ordonnance à la pharmacie, la pharmacie faxe cette ordonnance à Sanofi, Sanofi approvisionne la pharmacie avec les vaccins demandés sous un délai de 3 mois. (…)

 

Le « motif de la demande » est le point sur lequel il semble être nécessaire d’être vigilant. »

Une autre personne, nous explique à propos de ses démarches pour obtenir le vaccin DTP:

« A Perpignan, les pharmaciens sont « outrés » de ne pouvoir satisfaire les clients et nous envoient, parents et grands parents, vers les centres de vaccinations de chaque département. J’ai donc appelé le centre de Perpignan. (voici le lien)pour demander s’ils pouvaient obtenir deux vaccins DTP. Il m’ a été répondu que ce vaccin ne figurait plus sur la liste fournie par les deux seuls laboratoires qui les fournissent. Celui-ci n’y est plus inscrit et serait donc illégal !!!!

 

Ils m’ont donc proposé le REVAXIS de Sanofi en m’expliquant qu’il était interdit en France d’utiliser d’autres vaccins…. »

Nous n’avons eu aucun retour de personnes nous ayant expliqué qu’elles avaient trouvé le fameux vaccin facilement et dans un délai raisonnable… Sans compter que ce vaccin contient de l’aluminium…

Plus que jamais donc nous soutenons le courageux combat du Pr Henri Joyeux et comptons sur vous pour continuer à diffuser la pétition :http://petition.ipsn.eu/penurie-vaccin-dt-polio

Votre bien dévoué,

Augustin de Livois

PS 1: la campagne « OGM transparence » continue. Il est possible de signer la pétition ici.

Un point complet sera fait sur la campagne avec la Députée européenne Michèle Rivasi à l’occasion de l’événement la Bio est dans le Pré qui aura lieu en Provence les 4 et 5 juin 2016.

Informations ici.

PS 2 : Pour les Lyonnais, je rappelle qu’aura lieu un événement magnifique vendredi 3 juin 2016 sur le thème : La Santé Durable, l’avenir pour votre santé où sera présent parmi d’autres orateurs passionnants, Michel de Lorgeril. C’est de 14 heures à 20 heures à la Confluence, 1 Esplanade François Mittérand à la Chambre régionale de Rhône-Alpes-Auvergne. L’entrée est gratuite. Inscriptions : 02 41 05 18 15 ousante.durable@orange.fr

La conférence est organisée par la Chambre Nationale des Professions de la Santé Durable et l’Association pour une Fondation Santé Durable. Programme ici.

Réaction du Pr Henri Joyeux aux attaques insidieuses du journal le Monde et compte-rendu de sa convocation avec l’Ordre des médecins.

CONSEIL DE L’ORDRE

D’abord un portrait au vitriol dans le Monde

Vendredi le jour de ma convocation au Conseil de l’Ordre, j’avais droit à mon portrait dans le quotidien Le Monde, réalisé par le journaliste François Beguin. Un excellent moyen d’influencer mes 6 collègues et le magistrat présidant la chambre disciplinaire.

Le journaliste m’a posé préalablement 11 questions par écrit (car je ne réponds plus autrement), auxquelles j’ai répondu complètement et de manière détaillée, car il ne s’intéressait pas qu’aux vaccins. Il a utilisé pour son article le ¼ de mes réponses. C’est ce qu’on appelle l’honnêteté des journalistes et la façon moderne d’informer !

Sachez que c’est ”normal”, car il lui est difficile de dire la vérité sur l’arnaque des laboratoires pharmaceutiques, puisque son quotidien en reçoit des publicités très bien payées et, en plus, reçoit de l’Etat avec nos impôts la somme annuelle de 16 932 067 € selon Mediapart.

Il a évidemment cherché à me minimiser : ”petite notoriété”, ”preuves scientifiques non établies” alors qu’il ne connaît rien au sujet et n’a même pas ouvert le gros travail scientifique mis à sa portée dans mon livre « Vaccins, comment s’y retrouver ? »

Il a évidemment cité la ministre qui m’a insulté alors qu’elle est incompétente dans le domaine de la santé, ce que presque tous les médecins savent désormais sauf quelques-uns à Paris proches du ministère et du Conseil national de l’Ordre des médecins.

Il a utilisé des collègues jaloux (entre collègues pas de cadeau sauf quand on fonctionne de la même façon) dont l’une qui ne connaît rien à mes travaux.”Il surfe sur le mythe de la naturalité…” et ”démagogie nutritionnelle”  et ”contre-vérités formelles très nettes” affirmées par le président du Haut conseil de santé publique (HCSP) qui pousse à la vaccination des garçons et des filles des 9-12 ans contre les cancers du col de l’utérus et de la zone ORL.

Evidemment, le journaliste du Monde donne la parole à mes accusateurs du Conseil de l’Ordre national qui défendent bec et ongles les laboratoires.

Quand on veut tuer le chien, on l’accuse de la rage : ”cela fait des années qu’il n’a rien publié…” ”marginalisé au sein du monde scientifique et médical… » Je connais très bien ces sources de certains de mes anciens patrons qui ont toujours voulu que je dise et fasse comme eux.

Pardonnez-moi, j’ai la modestie de ne pas en faire état, alors que beaucoup de collègues ne se gêneraient pas : j’ai eu pour mes travaux scientifiques en Nutrition sur l’Intestin artificiel le prix international de cancérologie en 1986, à la place de mon collègue et ami Luc Montagnier dont les travaux à l’époque étaient discutés, mais qui reçut le prix Nobel de médecine en 2008.

Evidemment je ne vais pas trop dans le sens du courant dans les domaines scientifiques que je connais bien, puisque je me rends compte que nombre de publications scientifiques nationales et internationales sont astucieusement sponsorisées et diffusées par les fabricants de vaccins ou d’autres médicaments.

Au Conseil de l’Ordre de ma Région devant la chambre disciplinaire, composée de 6 confrères et d’un magistrat très courtois.

J’ai commencé en :

– les remerciant de me permettre de m’exprimer publiquement en présence des médias.

– mon étonnement après 45 ans de carrière de comparaître devant la chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins de ma région.

– je n’ai jamais consulté en privé et continue de la même façon

– en tant que représentant des familles j’ai été interpellé par celles qui ne trouvaient pas le seul vaccin obligatoire…

J’ai enquêté, et effectivement, ce vaccin trivalent n’était plus dans les pharmacies.

– la Ministre avait prévu à l’automne un débat public. Il a eu lieu  à Montpellier ce 27 mai, en présence du public et des médias, devant la chambre disciplinaire..

– la ministre avait ajouté, la vaccination ne se discute pas, voilà pourquoi il n’y a pas eu de débat ! 

– en dehors de la vaccination obligatoire seule contre le DTP (impossible aujourd’hui), la vaccination se discute en France.

– En ce moment il y a une grande pagaille vaccinale qui demande justement un vrai débat..

La Ministre avait écrit en avril 2012, – je possède sa lettre publique, que je peux vous fournir – que l’adjuvant pouvait être dangereux…

– la vaccination est un acte MEDICAL par ORDONNANCE qui engage la responsabilité du médecin et pas du pharmacien.

J’ai expliqué en plus très calmement :

– l’affaire de la pénurie parfaitement calculée par les labos pour que le seul vaccin obligatoire ne puisse être trouvé que 7 fois plus cher avec 3 maladies de +, et des stocks dans les pharmacies dont il faut se décharger, car déjà payés aux labos. 

– je suis très favorable à la vaccination obligatoire contre Diphtérie-Tétanos-Polio sans Aluminium. Les autres vaccinations sont discutables au plan scientifique. Elles sont d’ailleurs seulement recommandées, ce qui signifie qu’il y a des indications particulières à décider par les médecins, que les labos veulent généraliser pour des raisons essentiellement financières…

– des publications scientifiques nombreuses apportent des preuves qu’il peut y avoir des complications sérieuses suite à certaines vaccinations.

– un médecin de santé publique qui a été écarté à rapporté 65% de + de cas de Sclérose En Plaques(SEP), suite à la campagne de vaccination contre l’hépatite B, qui n’ont pas été reconnus par les laboratoires évidemment, mais reconnus dans des cas particuliers par la justice. Cette campagne de vaccination 1994-1997 a été brutalement stoppée par le ministre de l’époque Kouchner, face aux nombreuses complications.

– pas de mort que je connaisse après vaccination en général, mais des complications parfois graves OUI, rapportées par la littérature scientifique.

– actuellement on propose la vaccination contre la coqueluche pendant la GROSSESSE, alors qu’il n’existe pas de vaccin unique contre la coqueluche. Les mères non averties risquent de recevoir l’hexavalent.

– le vaccin DTP sans Aluminium a existé et il est facile de le re-fabriquer. Dès que les parents le trouveront, ils feront vacciner leur enfant. Tous l’attendent avec impatience, mais les laboratoires médicalisent l’émotion, font peur et font la sourde oreille.. en imposant l’hexavalent.

– la vaccination de collectivité est parfaitement logique en cas de début d’épidémie avérée telle une méningite, mais j’ai évoqué rapidement le cas des complications et des plaintes actuelles avec le Ménigitec.

– un enfant peut entrer en crèche non vacciné. Les parents ont trois mois pour le faire vacciner, mais on fait croire qu’on ne peut pas mettre son enfant à la crèche ou en collectivité s’il n’est pas vacciné.

– l’allaitement maternel tel que le recommande l’OMS 6 mois intégralement et en plus 1 année matin et soir, avant et au retour du travail est l’idéal pour protéger l’enfant qui peut être vacciné plus tard. Cela donne le temps à l’enfant de construire son immunité.

– le carnet de vaccination (j’ai montré et souligné celui du labo américain GSK) ne dit pas un mot de l’allaitement maternel qui ne dépasse pas 30% en France selon les recommandations de l’OMS et qui est de 98% en Allemagne, Autriche, Scandinavie, Australie…

– l’Aluminium adjuvant est destiné à stimuler l’immunité puisque les nourrissons sont vaccinés à 2 mois. Or le système immunitaire de l’enfant n’est pas mature avant sa 2ème année de vie.

– l’Aluminium a été retiré des vaccins vétérinaires du fait de complications graves chez l’animal (sarcomes, cancers très graves), mais est maintenu chez l’humain.

– l’allaitement maternel n’est pas poussé (alors qu’il protège l’enfant et permet de reculer l’âge de la vaccination), car les fabricants des laits maternisés sont un lobby puissant qui inondent de publicité médecins et parents.

– les labos ont toutes mes coordonnées mais ne m’ont jamais joint, alors que la pétition que j’ai lancée atteint près d’1million 26000 signataires.

– hier encore une grand-mère me demandait conseil car sa belle-fille qui est porteuse du virus de l’hépatite B vient d’accoucher. J’ai confirmé qu’il faut vacciner le nouveau-né et le papa et les futurs enfants. C’est au médecin à le dire et le faire.

– dans mes nombreuses conférences, le grand public pose d’excellentes questions. Il faut l’aider à discerner. Sa connaissance scientifique augmente sans cesse.

Je ne suis ni ostépathe, ni naturopathe, ni gourou, mais le Conseil national essaye de me faire passer pour..

A deux reprises, au début et vers la fin j’ai affirmé « quand on veut tuer le chien on l’accuse… je vous laisse finir » et la 2ème fois phrase dite intégralement.

Je suis allé dans le sens de chacun des membres du Conseil leur donnant raison quant à la difficulté incontestable pour un médecin de gérer sa propre image et de ne pas se faire exploiter comme ils l’ont tous souligné.

Après les divers intervenants, le président m’a demandé si j’avais quelque chose à ajouter.

Il a été étonné quand j’ai affirmé tranquillement « je vous fais confiance ».

J’attends avec sérénité le verdict. Je sais déjà que s’il est trop clément, l’Ordre national fera appel et que s’il est trop sévère, c’est moi qui ferais appel.

Je vous tiendrai au courant évidemment. Pendant ce temps continuez à faire signer la pétition pour obtenir ce que nous voulons pour tous les enfants en Europe, le DTP sans Aluminium.

Bien à vous tous
Pr H Joyeux

MES PROCHAINES CONFERENCES

A PARIS et TOULOUSE

A PARIS

1 – Conférence « Prendre soin de son pancréas pour éviter diabète et cancer » Lien direct vers la présentation et la billetterie

Le dimanche 5 juin de 11h à 13h – Théâtre Déjazet (24 Bd Poissonnière – 75009 –Paris).

2 – Conférence « Contraception : comment s’y retrouver ? » – Lien direct vers la présentation et la billetterie

Le vendredi 17 juin de 20h00 à 21h30 Théâtre Déjazet (24 Bd Poissonnière – 75009 –Paris).

3 – Conférence « La ménopause et l’andropause : Comment éviter le piège de la médicalisation » Lien direct vers la présentation et la billetterie

Le samedi 18 juin de 11h00 à 13h00 – Cinéma Max Linder (24 , Bd Poissonnière-75009-Paris).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*