FATS DOMINO NOUS QUITTE : UN COMMENTAIRE D’ELVIS DANS JET MAGAZINE

Le rock ‘n roll est orphelin de Fats Domino (mort ce mardi dans sa maison au bord du Mississippi à 89 ans) un an après l’avoir été de son grand compositeur, chanteur et guitariste Chuck Berry.

En ventes, Fats Domino, avec 65 millions de 45 tours et 23 disques d’or, est le dauphin d’Elvis Presley dans le monde du rock ‘n roll. Ce qui n’empêche pas le King de faire ce commentaire en 1957 dans Jet magazine :

“A lot of people seem to think I started this business, but rock ’n’ roll was here a long time before I came along. Nobody can sing that music like colored people. Let’s face it: I can’t sing it like Fats Domino can. I know that.”

Traduction :

« Beaucoup de gens ont l’air de penser que j’ai démarré ce mouvement, mais le rock ‘n roll était là bien avant que j’arrive. Personne ne peut chanter comme les gens de couleur : regardez cela en face : je ne peux pas chanter comme le peut Fats Domino, je le sais bien. »

L’éternel I’m walkin’ chanté par Fats Domino ! :

Le plus grand tube de Fats Domino, est Blueberry hill, et voici une curiosité rare : Elvis Presley chantant lui-même Blueberry hill, accompagné par Fats Domino au piano ! Puis Fats Domino accompagné par les choeurs d’Elvis dans Love me un des tubes du King ! :

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*