BIENNALE DE VENISE

Le Canard du pianiste relaie régulièrement le blogue de Christine Sourgins qui nous propose un propos exempt de toute idéologie.

Pas de conservatisme frileux ni de modernisme béat, mais un éclairage toujours inattendu et pertinent rendu possible par un sens des réalités économiques (qui libère la pensée de l’abstraction idéologique) et une érudition dans les Arts plastiques, au service des artistes libres dont Christine Sourgins est une alliée bienveillante.

Christine Sourgins à écrit :

sourg

 

 

mardi  16 mai 2017

Paradoxale Biennale de Venise

En une semaine, la France vient de récolter deux bides : aucune récompense au concours de l’Eurovision, rien non plus à la Biennale de Venise. Pourquoi mettre en parallèle les deux manifestations ? Parce qu’à Venise, l’œuvre sélectionnée pour le pavillon Français, celle de Xavier Veilhan, est un studio de musique et d’enregistrement où une centaine de « musiciens d’horizons et registres divers »Lire la suite..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*