VACCINEZ-VOUS CONTRE L’ALUMINIUM !!!

Institut pour la Protection de la Sante Naturelle
 

DTP : Bulletin d’information – La Ministre et les labos jouent la montre…

Chère amie, cher ami,

Cette histoire du DTP sans aluminium n’en finit pas !

Par le biais de notre avocate, Maître Jacqueline Bergel-Hatchuel, nous avions déposé au mois de novembre 2015, une requête auprès de la ministre de la Santé, Madame Marisol Touraine. L’action collective regroupait 2500 mandats !

Après différentes péripéties – dossier perdu, puis retrouvé, relances incessantes du ministère, etc. – notre requête a été enregistrée officiellement le 5 Janvier 2016. La Ministre avait deux mois pour répondre ce qu’elle n’a pas fait.

Maître Bergel-Hatchuel a donc envoyé une nouvelle lettre auprès du Conseil d’Etat le 10 mai 2016 afin d’obtenir de la juridiction qu’elle prononce une « injonction de faire » à l’encontre de la Ministre. Contre toute attente, le Conseil d’état a réagi dans la foulée et a mis en demeure la ministre de répondre dans le mois !

En d’autres termes, nous devrions disposer d’une réponse officielle du ministère le 12 juin prochain.A défaut, d’une réponse de sa part dans les délais, il appartiendra au Conseil d’état de fixer une date pour une audience…

Vous retrouverez sur le site de Maître Bergel-Hatchuel, les dernières informations concernant notre action ici.

La ministre fait le gros dos

La réactivité du Conseil d’état est une bonne nouvelle et marque une nouvelle étape dans notre combat même s’il paraît semé d’embuches et de coups tordus. Car la ministre, Madame Marisol Touraine a redit récemment sur radio sud (le 26 avril 2016) que le DTP est disponible (minute 13) [1].

C’est inexact car le seul vaccin qui reste disponible est un kit qui s’appelle l’Imovax Polio et DT Vax qui contient de l’aluminium. Or, obtenir le kit Imovax Polio + DT Vax, est un véritable chemin de croix, quand on y parvient, car il n’est prévu et réservé que pour une petite minorité de bébés qui sont allergiques au vaccin contre la coqueluche.

Ce vaccin aussi est en rupture de stock et ceux qui parviennent à l’obtenir, selon nos informations, sont rares. Cela dit, si de votre côté vous avez des retours différents sur ce point, n’hésitez pas à nous le dire pour que nous diffusions l’information.

Mais, l’impression qui se dégage de l’intervention de la Ministre, qui balaye le problème d’un revers de la main, est qu’une fois de plus, on se moque de nous. Le débat public promis reste une grande blague et tout indique que sur le terrain rien ne devrait changer.

En revanche, deux aspects de son intervention à la radio méritent d’être notés et montrent que notre combat a d’ores et déjà marqué les esprits :

  1. Les journalistes posent spontanément la question des vaccins, ce qui est nouveau. La parole se libère un tout petit peu sur le sujet.
  2. La ministre précise que seule la France a des vaccins obligatoires et que c’est pour cela qu’il n’y a plus de vaccin DTP, qui correspondait à une spécificité française. En effet, les autres pays ont des vaccins recommandés (ce qui veut dire que vous n’allez pas en prison si vous ne faites pas vacciner votre enfant dès les premiers mois de sa naissance !).

Cela confirme donc que les vaccins sont produits de manière identique pour le monde entier et que les laboratoires pour se simplifier la vie et écouler leurs stocks de vaccins contre l’hépatite B ont créé un « méga vaccin » qui couvre les vaccins généralement recommandés. En d’autres termes, la France se trouvant dans une situation juridique spécifique, elle devrait soit produire un vaccin adapté à sa situation, soit supprimer l’obligation vaccinale de droit et de fait (écoles, crèches etc.).

C’est uniquement dans ces conditions que pourra cesser le scandale actuel de la vente liée et de l’irresponsabilité de l’état en cas de problème avec les vaccins non obligatoires, que votre enfant aura reçu mais pour lesquels l’état refusera d’être responsable s’il y a un problème, vu que vous l’aurez choisi !

Nous restons donc mobilisés avec le Pr Henri Joyeux, et Maître Bergel-Hatchuel pour mener ce combat jusqu’au bout.

Votre bien dévoué,

Augustin de Livois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*