LE FESTIVAL DE BOOGIE D’USTER

Ce festival a pu donner au public zurichois une revue variée, spontanée, plus qu’un festival, puisque ces artistes ont su créer, par l’amour qu’il partagent pour le blues et le boogie-woogie, un moment fraternel d’émulation qui n’avait rien à voir avec les combats de coqs auxquels j’ai pu assister dans certains festivals jadis (ils existent encore mais ne sont plus majoritaires !)

Car le pianiste Chris Conz, qui a rassemblé ces artistes pour ce beau festival qu’il organise avec sa famille, possède déjà à son âge (25 ans) le secret de l’alchimie qui consiste à réunir les personnes qui partagent un sens commun au service de la musique et du public.

Il y a de part le monde une cinquantaine de pianistes professionnels qui font la joie de ces festivals de boogie-woogie. Ils se connaissent tous et autour d’eux gravitent des centaines de pianistes amateurs, et de jeunes qui rêvent de s’exprimer sur scène, ainsi qu’un public énorme qui, même si ce n’est pas le « grand public », existe, populaire et intergénérationnel, enjoué par cette musique généreuse sous les mains de ces artistes libres qui arrivent à vivre sans la perfusion de l’argent public.

(Ici la pianiste nickyNicky Gentil :)

Pourtant ce monde aujourd’hui ouvert et grouillant ne l’a pas toujours été. Il y a encore vingt ans, lorsque déjà il m’arrivait d’y évoluer, je constatais le danger désormais écarté, d’une fossilisation. Les jeunes (ici feu Guillaume Perrot 🙂 Guillaume B n’avaient pas leur place, et le public sociologiquement essentiellement bourgeois de culture classique (étudiants des années quarante et cinquante ayant connu les pionniers de cette musique dont certains vivaient encore et était considérés comme légendes vivantes) n’était pas assez varié pour agglomérer assez de monde afin que chacun puisse s’identifier à cette musique.

C’est chose possible avec la génération de Chris Conz, après que la mienne eût prêché en terre de mission.

Voici quelques noms de ces pianistes organisateurs de festivals dont deux générations ont permis cette renaissance :

 

Martijn Schock (N) (ci-contre)Martijn schockRicky choisie par lui

Sébastien Troendle (F)

Ricky Nye (U.S.A.) (ci-dessous)

Chase Garrett (U.S.A.)

Lluis Coloma (E)

 

 

 

 

 

F.E.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*