LES AVENTURES DE FABRICE EN AMERIQUE

FABRICE EULRY A CINCINNATI (21/11/2011)

Trois séances ont été nécessaires pour enregistrer les 14 titres du nouveau disque Twistin’ at Ray’s avec les références à la musique de Ray Charles.

      

FABRICE EULRY A NEWPORT (14/11/2011)

Ce 5 novembre 2011 après le festival de la veille, je dois louer une voiture pour me rendre à d’Iowa city à Cincinatti : Chase Garett me propose de me conduire et de partir le matin; c’est à 8 heures de voiture, une paille après la soirée de la veille. “Avec un peu de chance me dit Chase, Nous arriverons à temps pour le Boogie summit de Newport (Kentucky) juste séparé de Cincinatti par l’Ohio river. C’est le festival de Ricky Nye. Accompagnés par Andrew Elias à qui nous devont les photos, nous arrivâmes quelques minutes avant et Ricky Nye en pleura de joie. Bien sûr, il souhaita que nous soyons les invités surprises du festival. Le voici en coulisse une minute avant l’entrée en scène nous donnant le déroulement de la soirée (de gauche à droite Ricky Nye, Fabrice Eulry, Andy Smith, Chase Garrett),

rickyfabchaseandychase.pngpuis téléphonant à sa fille Lara

qui vit au Texas pour lui jouer Joyeux anniversaire avec tout le choeur du public,

rickyquartet.png …puis avec son quartet.

Après cette introduction STEPHANIE TRICK a joué des morceaux de Fats Waller et James P.Johnson.

strick.pngJE N’AI JAMAIS ENTENDU JOUER CETTE MUSIQUE AVEC AUTANT DE FLUIDITE PAR DES GENS ACTUELLEMENT VIVANTS. Pour cette raison quand elle m’a invité pour un duo, j’ai d’abord pris le micro (ci-dessous) et expliqué au public qu’il fallait lui faire une ovation debout. Il ne s’est pas fait prier.

Mes trente années de métier, ou mes quarante de piano, furent insuffisants pour

émousser l’impression que m’ont procurée la grâce et le talent de cette pianiste qui pourrait pourtant être ma fille.

Donc pour compléter l’affaire et que le public soit comblé, je n’avais juste qu’à faire le clown, histoire que Fats Waller soit totalement à l’honneur.

J’insiste bien pour que vous compreniez : la musique de Stephanie Trick est exceptionnelle.

 

Un petit mot d’un d’entre vous chers amis mélomanes, M. Stephen Blonc, concernant Stephanie Trick : « Pour rejoindre votre commentaire sur votre site : la première vidéo que j’ai vu d’elle sur youtube (il y a 3 ans) était son interprétation de Fingerbraker de Jelly Roll Morton (enregistré le 17 Novembre 2007 au 21ème festival de West Coast Ragtime à Sacramento), morceau ô combien difficile ! J’en suis resté bouche bée !!!  »

http://www.youtube.com/watch?v=jjM7ialHdWk

 

FABRICE EULRY A IOWA CITY 4/11/2011

englert.png

 

Au théâtre ENGLERT pour un festival de boogie-woogie (ici l’affiche du festival 2010)

 Ce festival est organisé par Chase Garrett chasegarrett3.png a reçu, ce 4 novembre 2011, 700 spectateurs. Voici un extrait de l’article du Daily Iowan :

The final musician joining Garrett is Fabrice EULRY from Paris. When Garrett first played with the pianist, he was awestruck by Eulry’s style. « I ended up almost making a fool of myself because I almost tried to overdo whet I could do, » Garrett said. « I was just so in awe. »Eulry didn’t seem to consider Garrett foolish, though, and he was struck by the way Garrett played.

« Chase Garrett is very talented, and what surprised me the first time I listened to him was not the fact that he was young — half my age — but the fact that you forget it when he plays, » Eulry said.

Deux ovations debout après le duo avec Carl Sonny Leyland et après le boogie expiatoire. J’ai fait beaucoup de dédicaces dont à une famille française qui vit là et fait de la recherche à l’univesité depuis quinze ans.

chasegarrett1.png

 Chase Garrett était très heureux et nous avons finit par un souper-buffet au treizième étage de la tour de l’hôtel avec piano et vue sur Iowa city. Parmi les amateurs de cet après-concert informel, un super crooner que j’ai accompagné sur du Duke Ellington et des quatre mains avec les copains regardait les paroles sur son Ipad quand il avait un trou et nous avons fait quelques quatre mains avec Carl Sonny Leyland.

Nous partons dans le Kentucky dès le lendemain matin avec Chase pour arriver à faire la surprise à Ricky Nye qui finit son festival le soir (5 novembre). Tout le monde était heureux et veux me revoir l’année prochaine.

chasegarrett2.pngchasegarrett4.png

Chase Garrett, Iowa.

 

FABRICE EULRY A LAS VEGAS

 

fabrice et son piano foulasvegas.png Assiste dans la fosse d’orchestre (juste en invité) à la comédie musicale Phantom of the opera au Venitian (juste en invité)  

 phantom.png fut un point de vue et d’entente idéal pour écouter l’orchestration de l’écriture de Lloyd Weber, le compositeur le plus plebiscité de ces trentes dernières années en matière de comédies musicales pour lesquelles il fait mouche à tous les coups, de Jesus-Christ superstar (1970) à Cats (1978). Invité par la clarinettiste et pianiste D Gause Snelson qui utilise aussi pour cette partition la clarinette basse, la clarinette en si b dgausesnelson.png  celle en mi b, minuscule très à l’aise dans les suraigües. Elle est par ailleurs compositrice et m’a joué une de ses oeuvres  (avec un très beau toucher au piano).   


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*