MISE A MORT DE LA PEINTURE

  Dans le but de défendre l’Art Canard du pianiste propose de décrypter l’imposture conceptuelle que les pouvoirs lui ont substitué, et pour ce faire, accueillera toutes vos contributions.

Source : Article rédigé par Christine Sourgins, le 13 décembre 2013 dans Liberté politique.com

La mise à mort bureaucratique de la peinture

Vient de paraître aux éditions Pierre-Guillaume de Roux le livre 1983-2013, Années noires de la peinture par Aude de Kerros, Marie Sallantin et Pierre-Marie Ziegler. Un florilège de formules chocs qui en, quelques mots, définissent un mal français : la mise à mort bureaucratique de la peinture.

POUR PREUVE, cet aveu d’Alain Seban, directeur du centre Pompidou : « Longtemps on a répugné à défendre les artistes français de crainte d’être accusé de nationalisme. » Depuis cette déclaration, en 2007, quoi de changé ? Les Années noires égrènent les petites phrases assassines qui devraient mettre l’État en face de ses erreurs de gouvernance.

Rappelons que l’Ecole dite de Paris naquit à une époque où il n’y avait pas de ministère de la Culture (1958) ; celui-ci ne s’est mué en ministère de la création dirigée qu’en 1983 : « Ce n’est pas Philippe IV qui a fait Vélasquez, ce n’est pas la IVe République qui a fait Georges Braque, mais c’est la Ve République qui a fait Daniel Buren. » écrit bellement Marie Sallantin. Michel Schneider lui fait écho : « Il n’y a, et il ne doit pas y avoir une politique de l’art. Une politique de la conservation de l’art, oui ; une politique de l’enseignement, bien sûr ; une politique des professions artistiques, évidemment. Mais pas une politique de la création. »

Ajoutons les déclarations d’Olivier Cena : « On a dissuadé les étudiants qui pouvaient s’intéresser à la peinture d’en faire… en tout cas la France est la seule à avoir réagi ainsi après les années soixante… » Christine Sourgins http://sourgins.over-blog.com

Lire la suite

 

Vidéo d’Aude de Kerros sur le sujet :

 

 

Une réflexion sur “MISE A MORT DE LA PEINTURE

  1. Pingback: Le Canard du pianiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*