ELIZABETH SOMBART JOUAIT SALLE CORTOT LE 12 OCTOBRE 2014

La claveciniste Sonia Donabédian

Sonia bleue (cliquez sur son image pour accéder au blog clavecin féminin)

était là pour le Canard du pianiste : 

   « Je suis allée aussi écouter Elisabeth à la salle Cortot avec Ariane, Mireille, mon élève du Panthéon et son amie. 

     C’était super, nous étions assises au dernier rang en haut de face et on entendait vraiment tout très bien, je pense même mieux que d’en bas.

    Elle a joué un Chopin toute seule, puis le premier concerto pour piano pour le larghetto du second, dans la version avec quatuor, écrite par Chopin lui-même, presque mieux que la version avec orchestre, plus intime et correspondait mieux selon moi à cette musique sublime et si sensible. En tous cas, Jamais la masse sonore de l’orchestre ne nous a manqué. Le quatuor à cordes était de qualité, toujours très juste et très en place, et les 3 filles étaient belles.

    J’ai ensuite discuté avec le professeur d’histoire de la musique qui avait présenté les oeuvres qu’elle avait joué l’an dernier. Il m’a dit que cette version, représentée pour la première fois à Paris en 1832, était la préférée de Chopin.

    Nous avons aussi discuté avec une des 2 violonistes qui nous a expliqué la difficulté de jouer cette partition qui comporte à la fois la partie des cordes et celles des vents. La mise en place avec le piano n’était pas facile car il fallait laisser de la liberté d’interprétation à Elizabeth et seul le violoncelliste la voyait. Ils avaient déjà joué cette oeuvre ensemble tous les 5. Ils ont également du alléger au maximum leur jeu au début du premier mouvement afin d’avoir un bon équilibre avec le piano, ce qui était très réussi et donnait un côté Schubertien très intéressant.

 

    Elizabeth Sombart était toujours aussi belle, dans une tenue blanche avec des strass argentés et ses ballerines dorées scintillantes. Toujours aussi émouvante dans son jeu. Nous avons toutes passé un moment de grâce.

   Je l’ai félicitée au cocktail, elle se souvenait très bien de moi, ce qui m’a touchée, elle voit tellement de monde… « 

(cliquez sur l’image pour accéder au site de la fondation d’Elizabeth Sombart)


 (Cliquez sur la photo pour écouter l’émission)

(Emission : « Elizabeth Sombart. La musique au coeur de l’émerveillement » (Radio Notre Dame, 7 mai 2013)

Concerto en DO# mineur – Fabrice Eulry

Concerto en DO dièse mineur cliquez sur l’image pour le commander

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*