PROCHAINEMENT AU MONTPARNASSE !!!

Ricky Norton est reconnu comme l’un des meilleurs interprètes du King. Il a été choisi par les musiciens du roi du rock and roll pour 7 concerts en France, mais aussi proposé par les fanclubs européens pour chanter à Graceland, la maison du King à Memphis en 2012.)
Se retrouver sur scène, à deux, avec Fabrice Eulry, autour du répertoire de leur idole commune, Elvis Presley, est pour eux et leur public un moment exceptionnel, unique.
Talent et énergie hors du commun !

Le lien pou réserver :

https://jazzcafe-montparnasse.com/programmation

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

LE WALKING BASS AU PIANO ?

Voici cet extrait de mastère classe donné à la Fondation Résonnance enfin sur Youtube. 

Vous l’avez amplement partagé avant qu’il ne s’y trouve, hésitez donc encore moins à le faire !

Visionnez la vidéo en cliquant sur le lien :

https://www.youtube.com/watch?v=bm7R_K6UKXw

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

TOURNÉE DE NOËL POUR NOS ANCIENS

La Fondation Résonnance permet en ce moment à Fabrice Eulry de donner une tournée de Noël de Paris au midi et du midi à Paris.

Après l’Ile de France, l’Aveyron avec Rodez
Ici à Carmaux, annoncé par les panneaux municipaux,
L’artiste présente son répertoire, :Bach (qui décidément s’adapte à tout les instruments) et chansons françaises agrémentés de quelques swing et quelques thèmes de Noël.
L’établissement n’étant pas équipé, exceptionnellement pour sa ville natale, Fabrice Eulry ne joueras sur piano acoustique sur Wurlitzer piano électro-acoustiqueà propos duquel lle Canard du pianiste a donné plusieurs articles
L’accueil du directeur et des résidents qui ont repris plusieurs chansons en choeur, n’en est pas moins chaleureux.
Après le concert, le pianiste partage des souvenirs avec trois anciens maires de Carmaux

Cette tournée se poursuivra jusqu’à la fin de l’année

https://www.resonnance.org/fr/soutenir-la-fondation/

Ces concerts sont uniquement financés par vos dons : vous pouvez soutenir la Fondation Résonnance (et bénéficier d’une défiscalisation).

Vous pouvez également soutenir cette action en venant écouter sa fondatrice Elizabeth Sombart à la salle Cortot le 19 janvier 2020, dans les concertos de Beethoven, qu’elle vient d’enregistrer avec le Royal philharmonic orchestra. Toute la recette de ce concert sera versée à Résonnance France.

Image en ligne

Pour réserver des places de ce concert exceptionnel :

https://www.resonnance.org/fr/events/concertos-de-beethoven-n4-et-5-avec-elizabeth-sombart/?back=true
Joyeuses fêtes ! Fabrice Eulry

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

BLUES À SAVINES LE LAC

Savines le lac est un site magnifique mais il faut faire la route pour le découvrir ! Tout d’abord, en allant jusqu’à Gap, puis en continuant à travers les monts magnifiques des Alpes du sud. Le déplacement vaut aussi le coup pour la chaleur du public, comme souvent dans les lieux isolés (ce n’est pas un cliché !).

L’ancien village de Savines est noyé par un lac de barrage créé dans les années 1950 pour réguler la Durance. La plus vieille maison du nouveau Savines le lac date donc de 1960 environ.
L’affiche du concert qui clôturait la saison.

Un accueil triomphal a été réservé à Cisco Herzaft qui joue et chante un blues des racines, entraînant et ponctué d’anecdotes et d’humour, commençant son spectacle par le Shake it baby de John lee Hooker (avec qui il a enregistré en 1970) et la composition phare de son nouvel album I’m just a man.

Accompagnant Cisco, Fabrice Eulry à droite

Fabrice Eulry jouait sur un Wurlitzer le piano que Ray Charles utilise dans What’d I say (un clavier de la même époque que le nouveau Savines la lac !) au son très typé, qui limite la couleur des morceaux solos mais qui est idéal pour accompagner Cisco : à la demande de celui-ci, le pianiste a placé trois morceaux en solo : Kansas City, What’d I say de Ray Charles (bien sûr) et Boogie roussette, une composition personnelle.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

DAUPHINE RAG

Dauphine Rag, écrit par Fabrice Eulry en 1982, est un morceau idéal pour commencer le ragtime. Facile à lire (peu d’altérations et à retenir grâce à une structure cyclique et non à tiroirs comme la plupart des rags) il n’a pour autant pas le défaut de certaines versions simplifées de ragtime de Scott Joplin qui font l’impasse sur les déplacements de la main gauche en les raccourcissant et en amaigrissant les accords. En effet…

h

… La main gauche de Dauphine rag exige les techniques du ragtime accompli.  Travaillez-là d’abord séparément et lentement jusqu’à ce que vous entendiez la rondeur de l’octave (ne les piquez pas mais ne mettez pas de pédale non plus !)

Cliquez sur le lien pour télécharger la partition :

http://www.fabriceeulry-laboutique.com/fr/partitions/94-dauphine-ragpdf.html

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

FABRICE EULRY AU PETIT-JOURNAL LE 25 NOVEMBRE

L’affiche nous donne un indice sur les invitées surprises. Le Canard du pianiste vous révèle qu’il s’agit de deux chanteuses comédiennes qui donneront un échantillon de leur spectacle Coeur de louve, qui raconte l’histoire des femmes des années vingt à 2019 à travers des chansons.

Mais bien sûr il y aura d’autres invités surprises… Et surtout toutes les improvisations solo que Fabrice Eulry sait réserver aux habitués du Petit-journal St Michel

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

RÉSONNANCE SARDAIGNE

La Fondation Résonnance prolonge l’organisation des concerts de solidarité durant l’automne :

L’avion va atterrir à Olbia (Sardaigne) plus en douceur que ne le suggère l’angle avec lequel la photo est prise. En voyageant depuis Rome avec Gianluca Cantoni, directeur de Résonnance Italie, les artistes que la Fondation invite n’ont pas le temps de s’effrayer des zones de turbulences !
Quelques secondes avant les premières notes, sous le regard traqueur de Fabrice Eulry, Ottavio présente l’artiste lors du deuxième d’une série de cinq concerts donnés dans des centres de réinsertion (ex-toxicomanes) ou maisons de repos (comme ici).
Bach mais aussi répertoire napolitain et sarde : Fabrice Eulry en pleine action.
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

FABRICE EULRY REVIENT AU PETIT-JOURNAL !!! (SUITE)

Le public du Petit-journal est tombé amoureux de la voix de Lady Jane qui ne s’était pas produite dans le club mythique depuis plus de dix ans. Le public parisien espère la revoir plus souvent. Native de Pennsylvanie elle s’est en effet d’avantage produite en Angleterre qu’en France où elle a surtout enseigné.

De Gauche à droite : Timour Abitov, Fabrice Eulry, et Lady Jane en pleine action.

Suite au succès de la soirée qui a vu un Petit-journal St Michel plein à craquer, la direction a décidé de reconduire les derniers lundi du mois. Ce succès est du à tous les fans de la musique de Fabrice Eulry qui ont répondu présent et qu’il faut ici remercier.

Rendez-vous donc le lundi 25 novembre pour le prochain Petit-journal St Michel avec Fabrice Eulry !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

L’INVITÉE SURPRISE DU PETIT-JOURNAL

À CE SOIR !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

BOOGIE À TRIVY


Lluis Coloma Ricky Nye et Fabrice Eulry essayaient ici les pianos en arrivant l’après-midi du concert (Merci à Jean Lechère pour les photos). Ils décidèrent ensuite de changer leur disposition et l’éclairage en fonction de ce qu’ils projetaient de jouer et de leur manière d’articuler leur spectacle.

Les trois compères se sont taillés un grand succès au festival de Trivy le vendredi 11 octobre à 20h30 (Saône et Loire) pour la soirée de clôture de la 24 ème édition de ce festival.

Ricky Nye, éprouvé par le décalage horaire et quinze jours de tournée européenne était malade 24 heures avant le concert. Une fois devant le piano l’artiste a pourtant enchaîné les traditionnels du blues avec le talent digne de la caution du public de Cincinatti qui le plébiscite chaque année comme meilleur bluesman local depuis 20 ans.
Pourtant, jouer après le virtuose Louis Coloma n’est pas une mince affaire, tant le pianiste catalan semblait avoir impétueusement captivé l’assistance.

Les trois collègues se connaissent bien, et avaient malicieusement convenu de ne pas jouer ensemble sans avoir au préalable emmené le public dans chacun des univers de leur solo.

Solo de percussions de Fabrice Eulry pendant son boogie-woogie, avec ce qu’il a sous la main, en l’occurence, la paire de béquille d’un spectateur.

Un seul trio de deux minutes avant l’entracte pour garder l’assistance en haleine, puis une deuxième partie de la soirée libre avec des duos comme ci-dessous :

Avant de rejoindre l’autre piano, avec l’air de pas y toucher, Fabrice Eulry ponctue humoristiquement les premières phrases de Swanee river suggérées par Louis Coloma.

On a cru à un final avec la tonitruante du trio, mais en rappel, une belle surprise est venue cueillir le public : Les deux pianos de concert avaient déjà vibré sous 3 touchers : si brillant pour Lluis Coloma, si près des racines pour Ricky Nye, précis et profond pour Fabrice Eulry….

… Mais voilà qu’invités sur scène, Baptiste Canvel, découvert par le public au festival Blues en Aveyron…

et Tony Kazima

firent entendre que la relève du piano-boogie est toujours prête.

Pour l’équilibre musical Fabrice Eulry pris la batterie lors du final, laissant tout de même quatre autres pianistes (quarante doigts !) impacter les claviers déjà très éprouvés !

… Pour le plus grand bonheur d’un public exultant.

Le public déjà debout depuis le morceau précédent, rappelle une troisième fois. Fabrice Eulry entraîne ses amis pour une fausse sortie, avant de les faire remonter pour un bis des 24 dernières mesures.
Troisième mi-temps de pianistes

Ecoutez intégralement le premier morceau de l’album de Ricky Nye Fabrice Eulry et Renaud Patigny :

kil

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire