UNE EGLISE BONDEE

Fabrice Eulry a donné un concert de Noël avec le répertoire de Noël -traité à sa manière !

Le 19 décembre 2013 à Bruxelles

L’entrée était libre et chacun fit sa contribution selon ce qu’il souhaita à la sortie, et il faut croire que la formule a plu car l’église fut pleine le public enthousiaste et généreux ne partit pas sans au moins deux rappels.

En faveur de la sauvegarde de l’église de la Trinité à Bruxelles.

Quelques commentaires sur l’église retrouvés dans le site yelp dont voici le lien :

http://www.yelp.fr/biz/eglise-de-la-trinit%C3%A9-ixelles-2

 « J’ai beaucoup de peine pour cette église…
Elle est encerclée par un tram bruyant, elle est toute taguée, et c’est l’endroit préféré des pisseurs de nuits.

Je la vois rarement ouverte, mais l’intérieur est beau, et heureusement paisible, malgré le bruit qu’il y a autour.

Je pense vraiment qu’une église doit être un minimum isolée de la circulation mais bon, dans une ville c’est un peu dur.
Au moins, celle ci est située sur une grande place assez agréable, avec quelques bancs et quelques arbres. »

  » Un très bel endroit, qui pourrait être un peu plus respecté.

   L’église de la Trinité symbolise plus ou moins la frontière entre Ixelles et Saint Gilles, et elle est située sur une place très agréable. C’est un endroit sympa à admirer, depuis une des nombreuses terrasses qui se trouve autour. J’aime bien la façon dont la ligne de tramway ceinture l’église, le mélange de tout cela donne l’impression d’être revenu au XIXe siècle.

  L’histoire de cette église est assez amusante, car elle fût construite place de Brouckère, puis déplacée à Ixelles, à cause de nouveaux aménagements urbains. Elle faillit être détruite avant qu’on ne décide de la déplacer pierre par pierre, en les numérotant toutes, pour la remonter comme un jeu de Lego. »

  • La splendide façade XVIIème en mauvais état

  •  

       Il faut savoir que nous nous préoccupons actuellement de la consolidation structurelle du bâtiment pour laquelle c’est la Région de Bruxelles Capitale qui a la main (obtention d’un permis unique). Mais il y a une commission d’étude de l’affectation de l’église de la Trinité qui vient d’être mise en place par le pouvoir communal ixellois, avec à sa tête madame Barbara Van der Wee, membre de la Commission Royale des Monuments et Sites, que j’ai rencontrée lors du colloque bruxellois de ce jour. Une étude d’incidence dans le quartier et pour le quartier va être mise sur pied.

     

      Pour information complémentaire, la façade de l’annexe, 37 rue Africaine, a été ragréée et donne un aperçu de ce que peut être le bâtiment une fois ragréé dans tout son pourtour. Les instances publiques qui viendraient auront la possibilité d’aller jeter un œil, en plus de la redécouverte de l’intérieur de l’église. Je l’ai en tout cas glissé dans l’oreille de certains.

    Philippe Dupriez

     

Une réflexion sur “UNE EGLISE BONDEE

  1. Pingback: Le Canard du pianiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*