TRISTESSE A SAINT-GERMAIN DES PRES

  On me signale la disparition d’un grand mélomane de Saint-Germain des près

  Michel Bonnet pilote d’essai dans les années soixante, fils de l’inventeur des voitures René Bonnet auxquelles Matra l’ingrate doit beaucoup ! …

(cliquez sur l’image de la Missile René Bonnet) 

 

… Michel était un célinien épicurien qui fit tous les métiers.      

  Au temps où je jouais régulièrement à St Germain des près, au Latitudes, au Montana, au Furstenberg, au London tavern, ou au Bilboquet, clubs aujourd’hui remplacés par des vitrines de marques de guenilles, il hantait les nuits avec ses compagnons germanopratins comme un de mes meilleurs auditeurs, et n’écoutant la musique qu’avec ses tripes, il était néanmoins avisé et incollable.

   La dernière fois que je lui jouais à sa demande, Georgia on my mind et ma version de La Marseillaise, ce fut Chez Papa le dernier club de Saint Germain encore debout avec l’inoxydable caveau de La Huchette.

   Une victime de plus sans doute du remède pire que le mal, qui en matière de cancer a éclairci les rangs de mes collègues musiciens,

http://www.fabriceeulry-laboutique.com/blog/ (Jean-Claude Naude)

http://www.fabriceeulry-laboutique.com/blog/wp-admin/post.php?post=785&action=edit  (Bob Dartsch)

http://www.fabriceeulry-laboutique.com/blog/ (Guillaume Perrot)

qu’il va pouvoir désormais entendre là-haut, lui dont c’était le plaisir de chaque soir.   

   J’adresse toutes mes condoléances à ses proches et aux noctambules qui au cours des cinq dernières décennies ont forcément partagé un bon moment rabelaisien avec lui dans cet espace magique entre Chez Castel et la rue Saint Benoît.

F.E. 

L’album à l’enregistrement duquel Michel Bonnet a assisté au club Latitudes en 1996   Paris Jook Avec Gary Wiggins (sx), Al Sanders (bss) et Gérard Marmet (btt)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*