CONCERT HOMMAGE A GUILLAUME PERROT (SUITE) ET NOUVELLES DU DVD

Guillaume Perrot, jeune virtuose prématurément disparu. - Agence de Roanne

Voici le texte de l’article sur le pays.fr :

C’est une histoire à la fois belle et tragique qui est à l’origine du concert qu’accueillera le théâtre dimanche.

Guillaume Perrot, Roannais, jeune pianiste du conservatoire de Saint-Etienne, disparaissait à l’âge de 26 ans, atteint d’un ostéosarcome.

Né à Séoul en 1987, le Dr Maurice Perrot et son épouse l’avaient adopté à l’âge de trois mois, comme sa s’ur aînée Claudine, trois ans auparavant.

Hommage et solidarité

Guillaume avait rêvé d’organiser un concert au théâtre de Roanne avec son maître, Fabrice Eulry, au profit de l’association Info Sarcomes, qui réalise des recherches sur cette maladie touchant principalement les jeunes de 15 à 25 ans. Malheureusement, ses forces déclinant, le concert n’a pas eu lieu.

Ses parents ont repris le projet avec l’aide de son grand ami et professeur, le pianiste de renommée internationale Fabrice Eulry. Celui-ci a accepté de venir jouer sans demander de cachet.

Par la même occasion, une association est née. Son nom, en souvenir de Guillaume : Boogie WooGuillaume. C’est sous le couvert de cette association que pourra s’organiser le concert de ce dimanche 5 octobre au théâtre municipal de Roanne, à 15 heures.

En première partie, sera sur scène le groupe de rockabilly « The Starting Blocks », que Guillaume avait porté sur les fonts baptismaux. Il avait formé ce groupe avec des amis du conservatoire de Saint Etienne.

La présidente d’Info Sarcomes, Estelle Lecointe,

sera présente ce jour. Tous les bénéfices du concert iront à son association, via Boogie WooGuillaume.

Pour l’occasion, un CD audio de la musique de Guillaume Perrot sera édité et aussi par souscription une vidéo.

Pratique. Prix des places : 20 € auprès de l’association, sur réservation. 25 € au théâtre le jour du concert.

Contact. Association Boogie WooGuillaume, 170 Rue Oranger, 42640 Saint-Germain-Lespinasse : Tel : 04.77.64.58.22.

Le fameux concert tant attendu …

 Cliquez sur le lien pour lire l’article de Béatrice Bonnamour

… affichait  déjà complet cinq jours avant l’ouverture de ce petit bijou de théâtre à quelques mètres de l’hôtel de ville de Roanne !

 Quelques instants avant l’entrée de la foule (merci à Claudine Perrot et Alice Eulry pour les photographies).

 Tout commença par une projection sur grand écran : un film de Guillaume avec des extraits de ses moments pianistiques mais sans le son de sa musique pour garder le mystère de son disque d’archives : une chanson emblématique québécoise illustra donc la bande-son de ce moment émouvant qui conditionna le reste du spectacle, en effet, Guillaume ne cessa d’habiter ensuite tout ce que nous partageâmes.


 Ce fut une après-midi merveilleuse où planait Guillaume, qui rassembla tout ceux que sa musique enchante, dans une même communion.

 Du concert des Starting blocks son groupe de Rock’n roll,

à mon récital, nous reçûmes le meilleur accueil de tous les Roannais à qui j’essayais de restituer l’esprit musical qui animait notre complicité. Guillaume leur avait donné tant de bonheur ces dernières années qu’il n’eurent aucun mal a entendre l’histoire que je leur racontai, et l’émotion surmontée, le soin de s’élever au dessus de notre condition humaine, de la tristesse de la séparation, et du sentiment d’injustice, une fois confié à la musique, apaisa plus d’un de nous.

 La foule des Roannais combla de gratitude les artistes, d’avoir su animer cette flamme. Simples porteurs de flambeau que nous sommes, ne nous confondant pas avec la lumière sous peine d’être brûlé, mais heureux, honorés et épuisés par la charge. 

Un départ en clin d’oeil aux préludes de Bach avec les instruments des Starting-blocks en toile de fond :  

Me voici dans Boogie-wooguillaume

Ce n’est plus seulement le nom de l’association qui anime son souvenir, mais celui d’un boogie-woogie léger qui fait participer le public, et que j’ai composé pour le jeune et regretté virtuose. 


Le début du Boogie-woogie expiatoire

 Une foule debout dès avant le rappel, pour rendre hommage à Guillaume qui aurait tant aimé donner ce concert avec moi. 


Mais Guillaume est toujours actif parmi nous, le voilà nous rassemblant les Starting blocks et moi qui ne nous connaissions pas, jouant le What’d I say de Ray Charles et saluant pour le dernier rappel.

Uu DVD au bénéfice d’Infosarcome est sorti pour Noël. Cela va aussi dans le sens de ce que Guillaume voulait.

2 réflexions sur “CONCERT HOMMAGE A GUILLAUME PERROT (SUITE) ET NOUVELLES DU DVD

  1. Pingback: UN NOUVEAU SPECTACLE CONTRE L’OSTEOSARCOME | Le Canard du pianiste

  2. Pingback: UN NOUVEAU CONCERT CONTRE LE SARCOME ! | Le Canard du pianiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*