LE CONCERTO POUR PIANO N°2

LE JOURNAL DE SAONE ET LOIRE DU 21 OCTOBRE

Le Journal de Saône et Loire

Une fin de festival en apothéose

le 19/10/2012 

C’est à guichet fermé que la saison des nuits musicales de Trivy s’est achevée. Une salle comble donc mais pas seulement. Il y avait également beaucoup de monde sur scène, puisque pour ce dernier concert, Fabrice Eulry était accompagné de l’excellent Carl Schlosser et de l’orchestre symphonique Accords parfaits avec lequel il doit enregistrer un disque ces prochains jours.

Pour la petite histoire, cet orchestre récemment formé n’est composé que de musiciens bourguignons avec lesquels Fabrice apprécie beaucoup de travailler. La première partie du concert faisait la part belle aux chansons françaises comme La vérité de Guy Béart, ou même Éternel Bébel, hommage à Jean-Paul Belmondo et aux films d’Henri Verneuil que Fabrice Eulry affectionne, sans oublier la musique jazz.

Après l’entracte, place au concerto du Boogie expiatoire symphonique, mélange de musique classique européenne, de boogie-woogie, de blues. Après trois rappels du public, il était temps de se quitter, mais Jean Léchère, président de Jazz in Trivy donne rendez-vous à tous les mélomanes en 2013 pour une prochaine nuit musicale.

 

Le concerto pour piano n°2 de Fabrice Eulry. 

Photos : Sonia Donabédian

 

De gauche à droite : l’ensemble symphonique Accords parfaits, F.E., Carl Schlosser ,Jeff Monin.

 photos : Sonia Donabédian.

 

Ici Enzo Mucci accompagnant F.E.  aux Nuits musicales de Trivy. Des deux contrebassistes jouant dans ce concerto, Enzo Mucci est celui qui assure les parties de l’oeuvre en pizzicato.

 Le public était si nombreux qu’il s’est même entassé sur  les flancs de la scène.

 Le solo de Carl Schlosser

Fabrice Eulry Le concerto pour piano n° 2 est un boogie-woogie géant :

Voici la description du premier mouvement :

Il commence avec deux thèmes mineurs très sombres joués pas les cordes et la flûte alto. Le piano est caché dans les basses mais surgit et entame seul un troisième cycle et il s’agit clairement d’une structure de blues qui tranche avec les thèmes sombres, car le tempo est marqué, la couleur mineur laisse la place à la couleur bleue du blues.

Mais revoilà nos deux thèmes sombres rejoués par tout l’orchestre, et cette fois plus moyen d’échapper au tempo que le piano a lancé ! Lorsque le thème du blues revient c’est tout l’orchestre qui incarne cette couleur d’espoir sur un balancement anglais (tempo de Penny lane) avec une orchestration que l’arrangeur des Beatles, George Martin aurait pu écrire. Nous sommes donc loin de la complainte même si c’est du blues.

Mais voici un nouveau rebondissement : le tempo est doublé en forme de prélude deBach pendant deux cycles de 12 mesures. mais le blues médium exerce définitivement son attraction et l’on y revient immanquablement,  la transe s’installe alors, avec des solos de piano puis de saxophone ténor…

 Ici le deuxième mouvement du concerto (boogie-woogie transe) au moment du décollage final avec Jeff Monin à la guitare.

3ème rappel

  La presse :

Le Journal de Saône et Loire

 

TRIVY

« Un phénomène », « un pianiste infatigable », « un sens inné du rythme et de l’improvisation », « …

le 28/09/2012 à 05:00 Vu 124 fois

Virtuose et fantaisiste, Fabrice Eulry prend une seule chose au sérieux: la musique Ph. DR

« Un phénomène », « un pianiste infatigable », « un sens inné du rythme et de l’improvisation », « le Chopin du Boogie-woogie »…. La simple lecture des critiques enthousiastes de la presse concernant Fabrice Eurly donne déjà envie de se précipiter le 12 octobre prochain au dernier rendez-vous programmé dans le cadre du festival « Jazz in Trivy ». Après Les Kinkas, Galliano, une Nuit du jazz et le quatuor Accordo, la saison concoctée par Jean Léchère s’achèvera donc en apothéose par une soirée pleine de punch et de fantaisie en compagnie de Fabrice Eurly qui viendra en voisin puisque ce musicien qui mène une carrière internationale a choisi de vivre dans la petite commune de Chiddes.

Une date d’autant plus exceptionnelle que le pianiste sera accompagné ce soir-là par l’orchestre symphonique Accords parfaits, soit une vingtaine de cordes et de vents rassemblés sous les voûtes de l’église de Trivy pour un « Boogie Expiatoire symphonique ». Un concerto écrit par Fabrice Eurly et joué une seule fois à Paris l’an passé. La logistique sera plus légère pour ce deuxième rendez-vous dont le titre ne doit pas faire peur car Fabrice Eurly, aussi virtuose que fantaisiste est le plus fervent défenseur d’une musique accessible à tous.

Ses compositions originales seront d’ailleurs suivies de quelques bonnes chansons françaises façon swing. À Bobino, on se souvient encore de sa reprise des « copains d’abord « se transformant en boogie-woogie déchaîné, ou de sa « Marseillaise « », teintée rock’n’roll… Cerise sur le gâteau Fabrice Eurly sera accompagné de Carl Schlosser au sax tenor et flûte traversière, un autre musicien d’exception qui ne joue aujourd’hui que pour ses amis… Le public de Trivy fera donc partie des privilégiés…

Eglise de Trivy Vendredi 12 octobre à 20h45. Tarif 35/25€. Renseignement au 03 85 20 57 85. Réservations : billetterie du JSL au 03 85 38 23 74

TRIVY : Concert de Fabrice Eulry vendredi 12 octobre

le 28/09/2012 à 05:00 par Géraldine Auray (CLP) Vu 34 fois
Fabrice Eulry est un virtuose du piano.  Photo G. A. (CLP)Fabrice Eulry est un virtuose du piano.  Photo G. A. (CLP)

 

En clôture du festival 2012, les nuits musicales accueillent un habitué des lieux : Fabrice Eulry. Ce grand pianiste, grand serviteur de toutes les musiques, et du piano en particulier, a joué aussi bien avec les grands artistes tels Rhoda Scott, Claude Bolling, Marc Laferrière, Nancy Holloway qu’avec les cordes de l’ensemble Prélude de Paris.

Accompagné par l’orchestre Accords Parfaits, orchestre symphonique de  18 violons violoncelles contrebasse et batterie, et Carl Schlosser (saxophoniste, flûtiste), Fabrice Eulry propose au public, façon concerto, son fameux boogie expiatoire, version symphonique, une création pièce maîtresse de son œuvre.

En première partie, tous ces musiciens revisiteront les bonnes et anciennes chansons françaises, façon swing.

Vendredi 12 octobre à 20 h 45. Tarifs : adulte 35 €, étudiant et enfant 25 €. Réservations

La billetterie : Ticketnet, Le Journal de Saône-et-Loire (03.85.38.23 .74 ), Cultura, Auchan, Leclerc ou Jean Léchère (03.85.20.57.85 et 06.16.19.00.76), Auberge du Lac Trivy (03.85.50.21.54), Tabac Presse de Dompierre- les-Ormes (03.85.50.23.83), les offices de tourisme de Cluny, de Charolles, de La Clayette,http://www.pharmacie-flace.fr/nuits-musicales/.

Lu également dans :

Fabrice Eulry & Accords parfaits, Carl Schlosser, festival Les nuits musicaLes nuits musicales de Trivy 2012
Symphonie musicale.
Fabrice Eulry, génialissime pianiste un peu fou aura excellé dans les styles les plus divers, du plus rythmé au plus mélodique. Le Figaro dit de lui qu’il est « Le Chopin du Boogie-woogie » ! Alors, découvrez ce fameuxBoogie expiatoire symphonique
Avec : Fabrice Eulry & Accords parfaits, Carl Schlosser, Philippe Chagne…

 

3 réflexions sur “LE CONCERTO POUR PIANO N°2

  1. Fui no se1bado ao vosso concerto de natal e gsotei muito. Cantam lindamente. Gostei imenso do maestro. E gsotei muito de vos ver (e de te ver) cantar Lopes Grae7a. As cane7f5es heroicas eram das fanicas musicas mais cle1ssicas que se ouviam ce1 em casa, quando eu era pequeno.Eu ne3o percebo nada de mfasica. Mas estas cane7f5es fazem parte do meu patrimf3nio gene9tico. »Vozes ao alto, Vozes ao alto!unidos como os dedos na me3o.havemos de chegar ao fim da estradaao sol desta cane7e3o! »Uma das cane7f5es heroicas de Jose9 Gomes Ferreira – Lopes-Grae7aParabe9ns pelo vosso trabalho. Muitos concertos e espete1culos , por esse mundo fora. Gostei muito das vozes masculinas.

  2. Petit mais très bon festival, que la présence d’artistes comme Fabrice Eulry ou Galliano rend exceptionnel et inoubliable !

  3. Un concert magnifique, le solo de Schlosser était tout simplement merveilleux, le morceau « éternel Bebel » un vrai régal… MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*