SESSION D’ENREGITREMENT A CINCINNATI OHIO

 

Vendredi 8  août 2012

VOUS LE SAVEZ, FABRICE EULRY & LES ROLLING TWISTERS FETENT LA  SORTIE DE TWISTIN’ AT RAY’S. ET PREPARENT LE SECOND DISQUE

Et voici  les morceaux enregistrés ce lundi 5 août 2012 aux studios Ultrasuede de Cincinnati, la patrie des

 records,  pour la séance d’enregistrement du second volume de Twistin’ at Rays.

OCTAVIUS TWITS (arrangements sur une mélodie d’Octave Eulry !
ALICE TWIST tonique et glamour
CHARLOTTE TWIST (tonique et rock’nroll)

BEEVUS TWIST parodiant les héros Beavus et Butthead pour de nouvelles catastrophes.

HOLD ON (BIG BROTHER IS ON THE PHONE)

TWIST FOR MEADE (hommagee mashed potatoes à Meade lux lewis le pionnier du boogie-woogie)

Et voici les ROLLING TWISTERS  juste avant une prise :

A gauche les trompettistes : John ZappaScott BelckMatthew Anklan, et le dos du premier trompette Michael Mavridoglou (il est beau garçon dans la réalité !).

A gauche les trombonistes Dominic Marino qui prend la photo, Marc Fields qui a joué 5 cinq and dans l’orchestre de RAY, Jaime Morales, Alyssa Mehnert première trombone dont il faut raconter ceci :

 Les dames travaillent toujours avec sérieux dans notre corporation : elle a sorti impeccablement les notes aigües qui sont en théorie trop hautes pour le trombone sur ma composition RAY TUNE. Je lui ai d’abord signifié qu’elles étaient facultatives en lui montrant la partition :  mais elle m’a répondu tranquillement, et avec un brin de fierté, que ça ne lui poserait pas de problème ! Enfin, au premier plan, à droite, Marc Fields  tromboniste de RAY CHARLES. Les autres musiciens jouaient plus à gauche de mon côté : Brian Aylor à la batterie, Chris Douglas à la basse, Ricky Nye au vibraphone, Brian Hogg au saxophone ténor  à qui j’ai demandé d’intervenir sur trois de mes nouvelles compositions.

Merci à Dominic Marino

qui a eu l’idée de photographier votre serviteur pendant l’échauffement.quelques instants avant la première prise. Bill Gwyne, l’ingénieur du son qui travaile dans ce studio depuis les années 1970 a poussé la prévenance jusqu’à installer un micro que l’on voit sur la photo suivante pour ne pas que je me fatigue lorsque je donnais des indications aux musiciens ! Il me guettait derrière la vitre et mettait le son dès que je prenais la parole. La paroi rougeâtre est destinée à amortir celui de la batterie qui est plus proche de moi que les 8 cuivres. 

TWISTIN’ AT RAY’S Volume 2 n’est pas terminé.

Pour patienter,

(Ecouter un extrait et Commander Twistin’ at Ray’s volume 1 cliquer sur la couverture du disque)

 

Une réflexion sur “SESSION D’ENREGITREMENT A CINCINNATI OHIO

  1. Pingback: SOIREE A CINCINNATI | Le Canard du pianiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*