FABRICE EULRY EN CONCERT AU LIBAN

 

Comme aime à le dire Elizabeth Sombart : « Il n’y a pas de petit concert. »

En effet, Le centre Saint-Vincent a beau avoir de petits moyens, le concert, auquel nous n’échappons pas à l’annonce même dans l’ascenseur, est y est (d’autant) pris très au sérieux ! Son directeur, un Alsacien qui oeuvre au Liban depuis le début des années quatre-vingt, avec qui j’aurai un intéressant échange sur l’engagement réel (ou purement médiatique) de chaque ONG.

Galvanisé par tant d’attente et d’enthousiasme je donne aux enfants une prestation à versant comico-expressionniste.

Ci-dessus le solo de cordes de basse étouffées pendant le mini Boogie expiatoire…

Après quelques soirées privées, et un concert dans une église orthodoxe où Elizabeth Sombart donne juste avant moi  le concerto en mi mineur de Chopin qu’elle jouera à L’Olympia dans ma première partie, nous voici…

Au lieu-dit Sabra et Chatila, l’hôpital Dar Al Ajaza et son directeur m’accueillent. La fondation Résonnance y offre des concerts…

où le drapeau du centre côtoie le drapeau libanais devant lequel je suis fier de jouer.

Quelques blues mais surtout de bonnes vieilles chansons françaises que tout le monde connaît.  » Le bonjour à Paris ! » me lance un vieux Palestinien en partant.

Et avant de quitter la fondation Résonnance Beyrouth non sans la nostalgie de ses hôtes chaleureux,



 (Elizabeth Sombart au piano)

… Je donne une mastère classe et un petit concert improvisés…


… Voici un dernier boogie-woogie pour les enfants sous l’écoute bienveillante de Frédéric Chopin dont le portrait me surplombe.


(merci à Fadia et Hala pour les photos !)

La guerre la plus atroce se déroule à quelques kilomètres, mais les Libanais ne cèdent pas au fractionnement, ni à la panique et avec la sagesse de ceux qui ont été touchés récemment par un tel fléau, célèbrent chaque instant de la vie avec fraternité.

 

Un point de vue sur le conflit qui sévit aux portes du Liban :

http://arretsurinfo.ch/le-washington-post-rend-obama-responsable-du-chaos-syrien/

 
 
 

Une réflexion sur “FABRICE EULRY EN CONCERT AU LIBAN

  1. Pingback: FABRICE EULRY EN TOURNEE AU LIBAN | Le Canard du pianiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*