ALTERNATIVE A L’ART COMPTANT POUR RIEN

 

 

                                                        mardi  12 mai 2015 :

• Prochaine conférence le 28 mai, 19h, à Paris sur Hopper et Ceccotti  plus d’info

Montrer une alternative à l’Art contemporain

Martial Raysse perça dans les années 60 avec le Nouveau Réalisme, puis revint à une peinture figurative moins « pop », dans les années 70 ; s’en suivit une traversée du désert médiatique jusqu’à ce que François Pinault s’intéresse à lui. Le méga collectionneur, après avoir largement contribué à l’exposition de Raysse au centre Pompidou l’an passé, lui offre, en 2015, l’intégralité de son Palazzo Grassi de Venise. La presse entonne les louanges du « plus grand peintre vivant français ». C’est gentil pour les autres mais ce genre de formule doit inciter à la méfiance car la flatterie pourrait cacher, derrière l’arbre Rayssien, la déforestation de la scène picturale française.

Lire la suite sur le blog de Christine Sourgins auteur de :

Concerto en DO# mineur – Fabrice Eulry

Concerto en DO dièse mineur cliquez sur l’image pour le commander

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*