L’INVENTION DU SAXOPHONE.

2014 : l’année du Saxophone avec SAXOMANIA

Saviez-vous que c’est Antoine-Joseph Sax mieux connu sous le nom d’Adolphe Sax qui inventa le saxophone ?

Né le 6 novembre 1814 (Dinant/Belgique), il est tout d’abord maître de clarinette à tel point qu’il est interdit de concours dans son pays.

Son saxophone sera breveté en 1846 après qu’Hector Berlioz ait composé la toute première œuvre avec saxophone (Chant Sacré pour sextuor

à vent). Ses très nombreuses inventions et/ou améliorations (clarinettes, cors de Sax, saxo soprano et baryton) lui assurent un poste d’enseignant

au conservatoire de Paris (1857). Il invente encore le tuba en 1876 pour Wagner. Il meurt en 1894 et est enterré au cimetière de Montmartre.

Claude Tissendier, pour le bi-centenaire de la naissance de SAX, remet au goût du jour son fameux SAXOMANIA qui lui valut 3 prix :

meilleur disque de jazz français 1988 (Hot Club), prix Bill Coleman 1989 (Académine du Jazz) et Django d’or 1996 pour le meilleur orchestre français.

4 saxos soutenus par une section rythmique stimulante interprètent les plus belles pages du jazz pour illustrer la période classique, dite swing, âge d’or des grands orchestres. SAXOMANIA, c’est la fête du jazz et du SAXOPHONE ! Vive le SAX et le SWING par SAXOMANIA !

Une écoute musicale sur www.claudetissendier.com à la rubrique disques.

5 disques entre 1988 et 1995 avec des invités tels que Benny Carter, Phil woods, Clark Terry.

N’oubliez pas de les programmer en 2014 !

Les conservatoires et écoles de musique peuvent envisager conférence, master-class ou tout autre travail avec les élèves et les musiciens de Saxomania avant une représentation.

Une formule plus légère, avec 2 saxos existe aussi : « ALTOLOGY »

Bien cordialement

Patricia CHAUMET / 06 07 09 42 67

CITY SWING / Promotion du Jazz Swing

 

Fabrice Eulry et les saxophonistes

Back to live avec Carl Schlosser et Nicolas Montier (1991)

  En 1990, Carl Schlosser (saxophone ténor, flûte et clarinette) monte un quartet avec le regretté Pascal Chebel à la contrebasse, Vincent Cordelette le batteur de Claude Bolling, et Fabrice Eulry au piano. Un soir après avoir joué ensemble au slow-club (renforcés par Philippe Chagne, Laurent Galeazzi remplaçant alors Cordelette). Pascal Chebel se tue dans un accident de voiture en rentrant chez lui. C’est Jean-Pierre Rebillard qui le remplace pour le disque Back to live enregistré début 1991 au Petit-journal Montparnasse, disque qu’il partagent avec le trio Colas (qui enregistre au Flamingo). Très médiatisé, produit par Lionel Haidant ingénieur du son de Claude Bolling, il est primé, et connaît un bon succès commercial.

backtolive.jpg
(Cliquez sur la pochette de Back to live pour le commander) 

   Paris Jook avec Gary Wiggins (1996)


 

3 réflexions sur “L’INVENTION DU SAXOPHONE.

  1. J’ignorais tout des conseils de son qu’il t’avait donnés ce soir-là. Si tu as d’autres anecdotes sur lui n’hésite pas à nous en faire part. Pascal Chebel a laissé de si nombreux regrets, qu’aujourd’hui les gens qui m’en parlent évoquent tous le gâchis que sa disparition en pleine ascension a causé. Le choc était tel, que à son enterrement, des quatre coins de la France vinrent de nombreux musiciens sans doute aussi parce que mourir sur la route à la fin d’une nuit de travail est une de nos hantises.
    François Rilhac n’arrêtait pas de mitrailler de son appareil photo pour essayer de ne pas se laisse envahir par la peine.

    La Maman de Pascal Chebel fut formidable c’est elle qui demanda à tous de sourire et de jouer pour lui…

  2. je me rappelle parfaitement de ce soir là au slow-club. j ai fait la connaissance de Pascal Chebel ce même soir. il m invita à venir faire le boeuf au furstenberg le lundi suivant. quand j arrivai, michel denis et biensan m apprenaient sa disparition dans un tournant mal négocié. on oublie pas ça. en plus il m avait donné des conseils sur mon son de ride. bref… c etait toujours un plaisir de jouer avec toi Fabrice. de l energie en barre c t kool!

  3. Pingback: Le Canard du pianiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*